Techniques et marchés des emballages et étiquettes imprimés

Un emballage métallisé et 100 % recyclable chez DS Smith Rochechouart

Carton ondulé

S’abonner à Pack & Label Around

Pour le groupe DS Smith, le verdissement de sa production passe par Rochechouart. Un bel article est consacré sur le site lepopulaire.fr à cette unité de la sous-préfecture de Haute-Vienne, la plus importante des six usines françaises de la branche consumer, autrement dit emballages consommateurs, du leader européen du carton ondulé. Le site emploie 300 salariés auxquels s’ajoutent jusqu’à 100 intérimaires entre avril et septembre, période de forte activité pour l’entreprise en prévision des fêtes de fin d’année. Il génère environ 55 M d’euros de chiffre d’affaires. L’année 2021 a donc commencé avec la mise en service d’un nouvel équipement de marquage à froid pour l’impression de couleurs métalliques sur les emballages consommateurs. Un investissement de 700.000 euros subventionné à hauteur de 145.000 euros par la région Nouvelle-Aquitaine au titre des aides à l’innovation. Le directeur du site de Rochechouart, Loïc Roldan, détaille les atouts de cette nouvelle technologie venue des Pays-Bas, prenant exemple sur l’étui carton d’une célèbre bouteille de champagne.

« Dans le luxe, ce qui plaît aux clients et aux consommateurs, c’est l’effet brillant sur l’emballage, dit-il. Pour obtenir cet aspect, on utilise un film métallisé avec du polyéthylène, qui n’est pas un élément facilement recyclable. Avec le nouveau procédé, nous n’avons plus besoin de polyéthylène. On passe donc d’un emballage composé de 5 à 6 % d’éléments non-recyclables, qui étaient catastrophiques pour nos filières de retraitement de déchets, à un emballage 100 % recyclable ».

De plus, contrairement au procédé classique de dorure à chaud, qui demeure tout de même utilisé à Rochechouart, la technique de marquage à froid, intégrée à l’une des presses offset de l’usine, permet de déposer cet aspect brillant de manière très ciblée, lors de la phase d’impression des emballages. Le fabricant use ainsi moins de films métallisés et saute une étape de production.

(en lire plus sur https://bit.ly/3klCNHn)