Techniques et marchés des emballages et étiquettes imprimés

Le groupe Sprint reprend les Cartonnages Gil

PLV

S’abonner à Pack & Label Around

Conformément à sa stratégie de développement maîtrisé, le Groupe Sprint continue de se développer avec la reprise de Cartonnages Gil, spécialiste de la PLV. Le groupe qui dépassera le seuil de 100 M€ de chiffre d’affaires en 2022, prévoit de déployer rapidement des synergies industrielle et commerciale avec ses autres entités.

Par jugement en date du 20 janvier 2022, le Tribunal de commerce d’Evreux a en effet retenu le projet de reprise des Cartonnages Gil présenté par le Groupe Sprint avec la reprise des actifs et du personnel avec la sauvegarde de 27 emplois. Située à Saint Marcel dans l'Eure, Cartonnages Gil, qui a réalisé 7 millions d'euros de chiffe d'affaires en 2019 et 3,8 en 2020, est dotée d'un studio de création, d'un atelier de fabrication avec impression, conditionnement et montage et d'un espace de stockage. Le fabricant de PLV était en redressement judiciaire depuis octobre 2021

Depuis 2016, le fondateur du groupe Sprint, Foad Rad, a mené 16 opérations de croissance externe, dont deux reprises de fonds de commerce à la barre du tribunal de commerce, devant ainsi le premier consolidateur du marché français de l’imprimerie. Le groupe s’appuie désormais sur une méthodologie efficace issue de son expérience pour réussir l’intégration de ses nouvelles filiales.

Avec cette nouvelle acquisition, le groupe Sprint, fondé en 2007 ,basé à Gennevilliers dans les Hauts-de-Seine compte 12 sites de production, 580 salariés  et dépassera la barre symbolique des 100 millions d'euros de chiffre d'affaires cette année. Il se positionne comme interlocuteur des plus grandes entreprises françaises en répondant à l’intégralité de leurs besoins en communication et marketing imprimé.

 

Par ailleurs, Groupe Sprint vient de créer une division baptisée « Affiche et PLV », regroupant Chabrillac (Toulouse, 31) et Cartonnage Gil (Saint-Marcel, 27). Représentant un chiffre d’affaires de 12 millions d’euros, le pôle est placé sous la responsabilité de Christophe Ricard, le directeur de Chabrillac.

Le département Restructuring du cabinet Franklin a accompagné le Groupe Sprint,