Techniques et marchés des emballages et étiquettes imprimés

I.P. investit dans ses usines marocaines

Carton ondulé

S’abonner à Pack & Label Around

100 M de dirhams (9,35 Md'eros) c’est la coquette somme mobilisée par International Paper (IP), au titre de l’année 2022, dans le cadre de son nouveau programme d’investissement dans ses sites de production marocains. Cet enveloppe, visant à accompagner la demande des clients pour des emballages en ondulé durables, a été décidée pour répondre à la progression régulière de la demande de solutions d’emballage en ondulé.

Pour ce fournisseur mondial de produits renouvelables à base de fibre, les clients de fruits et légumes de l’ensemble du Maroc pourront ainsi bénéficier d’une meilleure disponibilité des caisses et de plus de choix ainsi que d’un service encore plus performant. À l’avenir, le site de Tanger pourra également fabriquer de grandes caisses américaines, un produit essentiel dans le secteur automobile

L’entreprise, qui fait partie des principaux fabricants mondiaux d’emballages renouvelables à base de fibres et de solutions à base de pâte absorbante, a récemment célébré le dépassement, dans sa caisserie de Tanger, de 50 millions de mètres carrés fabriqués annuellement pour la première fois depuis son acquisition par IP en 2017.

De ce fait, International Paper va consacrer près de 65 MDH à l’achat de nouvelles machines destinées à améliorer les capacités de production de caisses du site de Tanger. L’investissement va plus spécifiquement augmenter la capacité de production des plateaux imprimés pour les fruits et légumes de qualité supérieure de l’usine d’environ 55 millions d’unités par an.

L’usine marocaine International Paper de Kénitra utilise chaque année près de 90.000 tonnes de vieux papiers locaux pour fabriquer du papier recyclé pour ondulé. Ce produit est ensuite transformé dans les caisseries International Paper d’Agadir, de Casablanca et de Tanger en plateaux et caisses en ondulé qui seront employés pour l’acheminement des marchandises des clients jusqu’à l’utilisateur final. Près de 35 MDH serviront à l’amélioration de l’efficacité énergétique de l’usine IP de  Kénitra par l’installation d’une nouvelle chaudière multicombustible qui permettra de diversifier davantage les sources d’énergie. IP va évaluer la faisabilité de la mise en place d’autres solutions à l’usine, notamment l’énergie solaire. De son côté, le Maroc réfléchit à différentes stratégies énergétiques.