Techniques et marchés des emballages et étiquettes imprimés

International Paper se recentre sur l'emballage

Carton ondulé

S’abonner à Pack & Label Around

International Paper a annoncé son intention de poursuivre la scission du segment des papiers d’impression du groupe pour en faire une société indépendante cotée en bourse, SpinCo. L'opération projetée par International Paper devrait permettre, selon l'entreprise, de créer deux sociétés, International Paper et SpinCo qui, à l'issue de la transaction, seront chacune bien positionnées pour créer de la valeur sur le long terme. La société prévoit d'achever la scission à la fin du troisième trimestre de 2021. " International Paper sera une société d’emballage en carton ondulé et de fibres de cellulose mieux ciblée desservant des segments attrayants, bien positionnée pour augmenter ses bénéfices et générer de la trésorerie. Je suis convaincu que nos plans créeront de la valeur pour nos actionnaires, employés, clients et autres parties prenantes ", dit son PDG, Marc Shutton.

International Paper a l'intention d'accélérer sa croissance sur l'emballage industriel en Amérique du Nord et en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique et d'améliorer les rendements de son activité Global Cellulose Fibers. Dans le même temps, International Paper poursuivra sa joint-venture avec Ilim Holdings en Russie.

La société veut également réduire sa structure de coûts et accélérer ses résultats avec une organisation rationalisée et plus souple et prévoit de générer un chiffre d’affaires supplémentaire de 350 à 400 millions de dollars d'ici la fin de 2023, dont 50 à 100 millions de dollars de croissance annuelle supplémentaire des bénéfices et 300 millions de dollars de réductions de coûts structurels. 

À l'issue de la transaction, International Paper s'attend à disposer d'environ : 17 milliards de dollars de chiffre d'affaires, 85% dans les emballages industriels et 15% dans les fibres cellulosiques ; 20 000 clients ; 20 usines de carton d'une capacité annuelle de 14,5 millions de tonnes ; 8 usines de pâte à papier d'une capacité annuelle de 3,2 millions de tonnes : 220 installations de transformation ; 350 concepteurs d'emballages ; 3500 formeuses d'emballage chez les clients.