Techniques et marchés des emballages et étiquettes imprimés

La pandémie a renforcé les préoccupations environnementales des Français

S’abonner à Pack & Label Around

Selon une nouvelle étude réalisée par Perspectus Global pour le compte de Pro Carton, l’association européenne des fabricants de cartonnage et de carton plat, depuis la pandémie du coronavirus, des milliers de consommateurs français ont changé leur comportement en raison de préoccupations accrues en matière de changement climatique. En fait, près de la moitié (48 %) des consommateurs français interrogés ont déclaré que la pandémie les avait rendus davantage préoccupés par l'environnement. 

  L’enquête a été menée auprès de 7 051 Européens en France, Allemagne, Espagne, Italie, Autriche, Turquie, Pologne, Benelux et au Royaume-Uni un an après le premier cas de coronavirus. Sur les 997 adultes interrogés en France, plus de la moitié (57 %) des consommateurs ont déclaré qu’ils recyclaient davantage maintenant qu’ils ne le faisaient l'année précédente. De plus, près de deux consommateurs sur cinq (37 %) ont pris des mesures pour réduire leur consommation d'eau. 

  Les qualités environnementales des emballages ont également joué un rôle dans le changement de comportement des consommateurs, beaucoup ayant modifié la façon dont ils faisaient leurs achats depuis le début de la pandémie. Plus de la moitié des consommateurs français (52 %) ont déclaré que l’impact environnemental des emballages affectait leurs décisions d’achat, contre seulement 15 % déclarant que leur décision d'achat n'était pas affectée. 

  Depuis la pandémie, plus d'un tiers (32 %) des consommateurs ont déclaré acheter plus souvent des produits emballés dans des matériaux éco-responsables. En fait, la majorité écrasante – près de huit sur 10 (79 %) – a déclaré qu’elle choisirait un emballage en carton plutôt qu’en plastique pour un même produit. 

  Winfried Muehling, directeur général de Pro Carton, a déclaré : « Cette enquête a été réalisée à un moment vraiment intéressant, alors que les consommateurs pouvaient clairement constater l’effet réparateur que pouvaient avoir les confinements mondiaux et un ralentissement de l’activité humaine sur la santé de l’environnement. Bien qu’il soit grand temps de revenir à la normalité, cela a laissé, et laissera, une empreinte durable sur le comportement des consommateurs et leurs préoccupations pour l’environnement. »