Techniques et marchés des emballages et étiquettes imprimés

Sappi aide ses clients à passer au papier pour leurs emballages

Papier

S’abonner à Pack & Label Around

Le papier comme matériau d’emballage est en plein essor, profitant de deux mégatendances, le développement durable et le commerce électronique. Kerstin Dietze, Key Account Manager Packaging Solutions chez Sappi, affirme : « Nous recevons de plus en plus de demandes de producteurs de marque qui souhaitent utiliser le papier pour l'emballage de leurs produits. »

Grâce à son expertise dans le domaine des papiers d’emballage, Sappi soutient ses clients depuis l’idée jusqu’au lancement en passant par le développement du papier. « La première étape de la collaboration consiste à déterminer ensemble les exigences du produit en matière d’emballage. Est-il emballé horizontalement ou verticalement ? S’agit-il d’un produit comme le chocolat, qui nécessite une barrière de protection élevée, ou de céréales, qui exigent un papier d’emballage particulièrement résistant à la déchirure ? », explique Kerstin Dietze.

Sappi peut, dès le début de la collaboration, faire une présélection dans son vaste portefeuille de papiers barrière. Plusieurs papiers sont souvent testés et un nouveau papier peut être même développé. Grâce à l'expérience en la matière de Sappi, cette phase de sélection peut être considérablement raccourcie.

« Dès que nous nous sommes mis d’accord avec le client sur un ou deux papiers, nous réalisons un échantillon. Ainsi, le client a quelque chose à toucher et peut juger si le papier est également le bon choix au niveau haptique ». Bien sûr, le papier doit aussi bien fonctionner sur la machine d’emballage. Pour ce faire, nous nous rendons volontiers sur place afin de déterminer dans quelle mesure les réglages de l’installation doivent être modifiés. En effet, une machine d’emballage travaille différemment avec du film qu’avec du papier. » L’interaction entre la machine et le papier est optimisée grâce à une étroite collaboration avec de nombreux fabricants de machines d’emballage, tant pour des applications concrètes que pour des développements ultérieurs. Ces partenariats intensifs sont couronnés de succès.

Test de durée de vie en rayon : l’emballage répond-il à ses exigences ?

Le produit emballé est ensuite soumis à un test dit de « durée de vie ». Il est donc stocké pour voir si le produit se modifie sur une certaine période ou si le papier devient perméable. Un tel test dure le temps de la durée de conservation du produit, qui peut aller de quelques jours à deux ans. Pour raccourcir ce processus, il est possible de modifier les conditions de stockage : « Dans l’espace européen, il fait environ 20 degrés et 65 % d’humidité pendant tout le cycle de livraison. Pour raccourcir le test de durée de vie en rayon, on peut stocker le produit dans des conditions difficiles, à savoir à 38 degrés et 90 % d’humidité. » Quelle que soit la méthode de test utilisée, Sappi en surveille le déroulement tout au long du processus. Une fois le bon papier trouvé, il est imprimé et passe encore une fois dans la machine, parfois plusieurs heures par jour, dans des conditions réelles.

« Certains clients pensent que le papier adapté à leur produit est rapidement trouvé et que le lancement peut commencer immédiatement. Le lancement d’un nouveau produit prend environ un an. Ce délai peut être légèrement prolongé par le choix d’un matériau d’emballage qui n’a pas encore été utilisé », explique l’experte. Mais cela en vaut la peine : si le client décide d’emballer un produit similaire avec du papier dans un avenir proche, Sappi peut s’appuyer sur l'expérience déjà acquise.