Techniques et marchés des emballages et étiquettes imprimés

Emballages cartons

MR Cartonnage Numérique en route vers le 4.0

MR Cartonnage Numérique
MR Cartonnage Numérique

Jonathan Mihy, fondateur et dirigeant de MR Cartonnage Numérique, devant la nouvelle ligne HP 30 000+Tresu iCoat 30 000

S’abonner à Pack & Label Around

A l’occasion de l’inauguration de son nouveau site, MR2, destiné à la production de série d’étuis cartons sur flux numérique, MR Cartonnage Numérique a dévoilé à ses clients et partenaires son tout nouveau site de production, équipé d’une ligne d’impression hors norme, comprenant la presse HP Indigo 30 000 acquise en 2015 et un double groupe de vernissage Tresu ICoat 30000, le premier installé en France. Le parc machine du site MR2 comprend aussi deux lignes Kama DC 76 pour la dorure, découpe et gaufrage et une station de décorticage.

 

Le nouveau site de production de série MR2

 

MR2, c’est aussi de l’investissement humain, avec plusieurs recrutements et des efforts pour monter en compétence, par exemple, dans la colorimétrie. « L’homme est au cœur de nos métiers, confie Jonathan, Mihy, patron de MR Cartonnage Numérique : la formation des hommes, la polyvalence et l’adaptation aux mutations du numérique sont devenus stratégiques.

Le dirigeant n’en fait pas mystère, « il s’agit à terme de convertir la totalité de notre process aux technologies numériques ». Ce qui permettra de tenir des délais de plus en courts et d’avoir l’agilité pour traiter des commandes de plus petites séries.  La société, filiale du groupe Diam depuis novembre dernier, rattachée à la division Diam Pack, est basée à Saint-Ouen l’Aumône (Val d’Oise). Elle adapte et met en œuvre les décors des clients, réalise les maquettes et fabrique les étuis carton plat pour les grands noms de la cosmétique mais aussi pour le secteur des vins & spiritueux et des marchés de niche.

Au total, plus de 2 ME ont été investis, notamment pour l’acquisition d’une presse HP 12000 destinée au site MR1, spécialisé dans les maquettes et prototypes. La société vise les 8 à 9 ME de chiffre d’affaires pour cette année.