Techniques et marchés des emballages et étiquettes imprimés

Etiquettes

Océ Canon LabelStream 4000 : le pari de la productivité

S’abonner à Pack & Label Around

9 mois après l’annonce du lancement de sa première presse étiquettes jet d’encres, la LabelStream 4000, Océ Canon a répondu aux questions de la rédaction, par la voix de Roland Stasiczek, responsable international sur les presses numériques.

Nous connaissons assez bien maintenant les configurations proposées, une version sur laize 330 mm et une seconde sur 410 mm. Le moteur d’impression jet d’encre a été conçu par le britannique FFEI mais selon les spécifications d’Océ Canon. Les 4 couleurs quadri et le blanc couvrant (2 versions dont l’une avec un taux d’opacité de 80 %) assurent 94 % de la couverture Pantone. Les têtes sont signées Xaar (référence 2001 UV). Le système intégré de recirculation d’encres réduit de façon drastique d’éventuels bouchage de buses, sans compter qu’au démarrage, une procédure de nettoyage s’enclenche.

En l’état, la LabelStream donne l’impression de faire une synthèse de tout ce qui a été produit déjà en machines jet d’encre étiquettes ?

Roland Stasiczek : Sans doute mais à la différence des autres machines de sa catégorie, dans le milieu de gamme, la LabelStream 4000 met avant tout l’accent sur la productivité et l’efficacité. Lors de son lancement, nous avons annoncé des vitesses de 48 à 68 m/mn mais depuis, nous l’avons optimisée pour atteindre 75 m/mn. Ajoutez à ça une laize de 330 voire 410 mm, elle offre une productivité inégalée.

Roland Stasiczek

Roland Stasiczek

 

Où se situe le bon niveau de rentabilité d’un tirage sur cette presse ?

Compte tenu de ce que j’ai dit précédemment, la LabelStream 4000 peut tout à fait exécuter des runs de 3 à 5 000 mètres linéaires et des longueurs minimales de 500 ou 600 m/mn. Nous sommes sur des niveaux de production de 950 à 1 672 m2/heure.

Comment voyez-vous évoluer ce marché à court ou moyen terme ?

Si nous ne sommes pas arrivés les premiers, nous sommes convaincus que ce segment de marché va connaître une consolidation à terme, autour de 3 à 5 acteurs. Et Océ Canon a les moyens d’en faire partie.

(Cette presse, présentée pour la première fois en septembre à Labelexpo, vient de remporter un iF Award, un prix qui récompense chaque année les meilleures conceptions de produits industriels).

 

Publicité