Techniques et marchés des emballages et étiquettes imprimés

Eurosac lance une nouvelle directive sur l’emballage papier au contact alimentaire

Sac

S’abonner à Pack & Label Around

Les fabricants européens de sacs papier à usage alimentaire sont confrontés à de nombreuses exigences légales sur la protection et l’hygiène des aliments entreposés. Pour aider les fabricants à respecter toutes les règlementations en vigueur et à fournir aux producteurs de denrées alimentaires les informations requises sur l’aptitude au contact alimentaire, le groupe européen de recherche sur les sacs papier ESG, une collaboration entre EUROSAC et CEPI Eurokraft, a remis à jour sa directive sur le contact alimentaire. Cette directive est une synthèse des règlementations applicables au niveau européen et national. Elle donne une vue d’ensemble sur les procédures à suivre pour recueillir, évaluer et documenter toutes les informations nécessaires. Elle précise en outre les conditions dans lesquelles sont exigés des essais de migration et la délivrance des documents de conformité.

Les sacs papier pour denrées alimentaires diffèrent selon leur type et leurs matériaux. Si certains sacs papier sont exclusivement constitués de papier, d’autres sont également composés de couches de plastique ou aluminium qui font office de barrière contre la moisissure, l’oxygène ou la graisse. La colle ou l’encre interviennent également dans la dernière phase de leur confection. Tous ces matériaux ainsi que le type d’aliment à ensacher (graisse en surface ou dans son contenu, sec ou humide) doivent être pris en compte afin de satisfaire aux exigences spécifiques au contact alimentaire. Il en est de même en termes de conditions d’emploi, de durée de stockage et de température. Il est donc indispensable que ces informations soient fournies par tous les fournisseurs.

« La sécurité alimentaire est primordiale pour notre secteur. En actualisant notre directive, nous souhaitons, à la lumière des dispositions légales en vigueur, préciser les responsabilités à assumer pour respecter les exigences relatives au contact alimentaire en termes de matériaux, sacs papier et aliments pendant la durée de vie du sac », explique Catherine Plitzko-Kerninon, déléguée générale d’Eurosac. « Cette directive donne une vue d’ensemble sur les principales règlementations. Elle explique comment et dans quelles circonstances elles sont à satisfaire et indique les étapes à suivre. »

Pour faciliter aux fabricants européens de sacs papier la mise en conformité avec la législation, ce document recommande une procédure appelée « ESG/Key Seven Steps » (ESG/Sept étapes clés) permettant d’assurer la conformité avec le contact alimentaire. Il existe différentes approches qui dépendent de la composition du sac. Elles commencent toutes par la collecte d’informations sur l’usage prévu du sac papier, des déclarations de conformité et des documents à demander auprès des fournisseurs. Une synthèse des informations portant sur les substances préoccupantes s’impose ensuite pour déterminer la nécessité ou non de réaliser des tests sur la migration de ces substances. La dernière étape, après les tests requis, consiste à rédiger un document de conformité. L’annexe exhaustive comprend en outre des informations détaillées sur des thèmes spécifiques tels que les matériaux recyclés et leur aptitude au contact alimentaire, les conditions d’essai, un aperçu sur les législations nationales et recommandations en vigueur dans différents pays ainsi que les liens vers les sites Internet informatifs.

Cette nouvelle directive peut être téléchargée depuis les sites d’EUROSAC et de CEPI Eurokraft.