Techniques et marchés des emballages et étiquettes imprimés

SAGA DE L'ETE - Les frères terribles

Les frères Koch, capitaines d’industrie

Les frères Koch, libertaires de droite, républicains et.. enfants terribles de l'Amérique

Koch Industries
Koch Industries

De gauche à droite, David et Charles Koch

S’abonner à Pack & Label Around

La famille Koch (prononcer « Kock ») puise ses racines dans l’immigration européenne du XIXe siècle. Le père de Charles et David, Fred Koch est le fils d’un immigrant néerlandais. Installé au Texas, il lance son propre journal et devient actionnaire fondateur de la Pacific Railway. Son fils, Fred, devient ingénieur chimique dans les carburants pétroliers. Cette spécialité va l’amener à travailler en Russie où il contribue à installer des unités de transformation du pétrole pour les raffineries de Staline. Il revient aux Etats-Unis avec un profond sentiment d’anticommunisme (il n’a rencontré dans ce pays que famines, pauvreté et terreur). Il y a chez Harry Koch et son fils Fred, un peu de ces personnages pionniers dessinés par Paul Thomas Anderson dans « There will be blood ». Un peu… car trois des fils de Fred Koch deviendront ingénieurs au MIT. Agé de 25 ans, Charles est appelé par son père à diriger l’activité d’ingénierie du charbon. Il insuffle à l’encadrement l’esprit d’innovation, appelle à créer de la valeur au profit des clients, ce qui est novateur à l’époque. Ses clients européens ne veulent plus travailler avec les Etats-Unis ? Il monte une usine en Italie.

Charles prend naturellement la présidence de Koch Industries à la mort de son père en 1967. Son frère et allié, David, le rejoindra pour assurer la vice-présidence. Tous deux sont d’ardents républicains et défenseurs du libertarisme de droite ; le droit de propriété est un droit absolu et l’Etat ne doit intervenir qu’à minima. Longtemps restés discrets, les deux hommes montent au créneau pour dénoncer les choix et la conduite du président Trump. Ils s’opposent à la politique de taxation des importations chinoises et à sa façon de monter en permanence les uns contre les autres.

Charles Koch

Le conglomérat Koch Industries, dont les deux frères détiennent 80 %, couvre des activités industrielles très variées : distribution de produits pétroliers et dérivés, production de pâte et papier (Georgia Pacific), fabrication de verres et fibres de verre techniques (Guardian Industries), fabrication de produits chimiques, résines et polymères (Invista, au départ, une spin-off de Dupont) et conception de composants et systèmes électroniques pour les industries de pointe : robotique, véhicules électriques, téléphonie mobile… A travers leur société d’investissement, Koch Equity Development, les frère Koch sont depuis 2014 actionnaires majoritaires avec Goldman Sachs du groupe Flint, distributeur de consommables pour l’industrie graphique (encres, plaques, manchons...). Depuis lors, Flint Group a accéléré le rythme des acquisitions (Eagle Ink, ACS Advanced Color System, AIC, DruckFarben et Printec) et est passé à l’impression numérique avec le rachat de Xeikon. Le groupe avait déjà adopté en 2009 une organisation orientée client. Sous actionnariat privé, il ne publie pas ses chiffres.

 

Agé de 83 ans, Charles Koch est toujours à la tête de la deuxième plus grande entreprise américaine non cotée. Son fils, Chase, 41 ans, devrait en principe lui succéder.

 

Chase Koch dirige la filiale Koch Disruptives industries

 

 

A regarder, l’une des interviews de Charles Koch sur ABC en 2016.

https://abcnews.go.com/Politics/charles-koch-stop-donald-trump/story?id=38619453

 

La suite de la Saga de l'été - Les frères terribles, la semaine prochaine, avec les soeurs Procop (sociétés Procop et Guyenne Papiers)

La Saga de l'été - Les frères terribles est une création Pack Info Presse (photos Alamy.com sous licence). Juillet-Août 2019.